Création
2021

Terres Arides

Ian De Toffoli

en langue française

avec Luc Schiltz, Pitt Simon
mise en scène collective
conception – Ian De Toffoli
vidéo – Michel Maier
lumières – Antoine Colla

 

 

 

coproduction Théâtre du Centaure, Kulturhaus Niederanven

Théâtre du Centaure :

janvier 2021 : 14*, 15, 17*, 22, 23, 24*, 26, 27, 28*, 29

 

Les spectacles commencent sauf mention contraire à :

18h30 les jeudis et les dimanches (*)

20h les autres jours.

 

Tarifs: 20€ / 8€

Kulturpass accepté.

 

En tournée :

CAPE

février 2021 : 2

Kulturhaus Niederanven

février 2021 : 5

Terres arides, deuxième projet présenté dans le cadre du cycle « Les Agitateurs », est une pièce qui mêle théâtre de narration et fiction documentée. Elle raconte le voyage avéré en Syrie qu’un journaliste luxembourgeois a entrepris en 2019, pour réaliser un reportage sur un militant djihadiste, membre de l’État Islamique, dans une prison secrète du territoire occupé par les Kurdes, au Rojava, jusqu’à l’invasion de l’armée turque, en l’automne 2019.

 

L’histoire de ce combattant est singulière, dans le sens qu’il est le seul guerrier converti à avoir fait le chemin du Grand-Duché du Luxembourg jusqu’en Syrie. Il est un parfait citoyen européen, il est né au Luxembourg en 1987, il a grandi à Meispelt, il a un passeport portugais.

 

Le journaliste, au cours d’un voyage qui a duré une semaine, mais a nécessité des mois de préparation, est passé par l’ouest de l’Irak en Syrie, en traversant la seule frontière qui n’est pas contrôlée par les troupes de Bachar Al-Assad, pour réaliser un entretien avec le jeune djihadiste et pour lancer, une fois de retour, la question de savoir comment la justice et la politique luxembourgeoise a l’intention de traiter ce cas.

 

Terres arides constitue un point de départ d’un ensemble de réflexions, notamment sur le rôle du gouvernement, qui, à cette date et dans cette affaire, n’a que peu réagi, mais également sur la soi-disant stabilité et paix sociale qui règne au Luxembourg, sur des questions d’ordre éthique, ainsi que sur les motivations et l’avenir de ces jeunes errants dans des temps de plus en plus incertains.