Création
2021

Pour quoi faire ?

Marilyn Mattei

en langue française

 

avec Amandine Audinot, Anne Brionne, Hassam Ghancy


mise en scène – Julia Vidit

scénographie – Thibaut Fack

costumes – Éléonore Daniaud

son – Bernard Valléry

 

 

production Théâtre de la Manufacture, CDN Nancy

coproduction Scènes et Territoires, Théâtre du Centaure


résidence de création MPT-Maison Pour Tous de Pagny-sur-Moselle

avec le soutien de la Communauté de Communes du Bassin de Pont-à-Mousson

 

Théâtre de la Manufacture, Nancy :

septembre 2021 : 17, 18, 19

Après Jacques Schiltz, Claire Wagener et Ian De Toffoli, voici le dernier volet de ce cycle de création autour de l’actualité.

C’est Julia Vidit, nouvelle directrice du CDN de Nancy, en compagnie de l’autrice Marilyn Mattei, qui déclinera sa vision des temps modernes en s’interrogeant sur le temps libre. Cette pièce est née de réflexions et d’échanges qu’elles ont eues durant le premier confinement et d’entretiens entrepris en janvier 2021 avec des habitants de la Grande-Région (et notamment du Luxembourg).

Un matin, allez savoir pourquoi, une horloge suspend son mouvement ! Une minute disparaît de tous les cadrans !
Cette faille temporelle est le point de départ d’une comédie inattendue dans
la maison d’Antoine. Ses parents s’en trouvent complètement déréglés : ils se mettent à regarder leur vie comme une énigme qui leur échappe. Quant à l’adolescent, il décide de s’absenter dans sa chambre pour penser le futur, lançant ainsi un grand mouvement chez les jeunes de sa génération qui sera suivi sur les réseaux sociaux.

Dehors, une livreuse Uber Eats à vélo pédale contre le temps pour gagner sa vie et un mystérieux concours. Elle apporte régulièrement au jeune homme reclus de quoi manger et lie avec cette famille hors-norme, une étrange relation…
Comment Antoine retrouvera-t-il le chemin vers les autres ?

Tous ces personnages se croisent, se parlent, s’ébrouent pour questionner notre rapport au temps et le sens de nos existences !

À moins que ce ne soit les acteurs eux- mêmes qui nous alertent sur l’urgence de vivre ? Oui, mais Pour Quoi Faire ?

 

À l’automne 2019, je me retrouvais une fois
de plus dans un train et cette fois-là, comme souvent, des obligations me forçaient à ouvrir mon ordinateur et à renoncer à la naissance du coucher de soleil. Soudain, après avoir entrepris de me mettre au travail, contemplant l’horizon, je me demandais : comment est-il possible de renoncer au spectacle du soir couchant ? Quelle raison me pousse à ne pas « prendre le temps » ? Il m’est venu alors l’idée de poser la question du temps libre aux autres.
Julia Vidit